HAUT DE PAGE





Gérard ONESTA
Député Vert européen,
Vice Président du Parlement européen




Constitution européenne
Les Verts/ALE sont pour un oui de combat
Strasbourg, 11 Janvier 2005

Monica Frassoni, coprésidente du Groupe des Verts/ALE souligne que le Groupe des Verts/ALE, dans sa grande majorité, est favorable à cette Constitution pour l'Europe :

"En l'adoptant, nous nous doterons davantage d'instruments pour mener à bien nos politiques. Nous avons été très attentifs, durant toute la phase qui a abouti à cette Constitution, à ce qu'il y ait des vraies améliorations dans les domaines que couvre l'UE. Nous reconnaissons qu'il subsiste des contradictions notamment dans les domaines social et environnemental, mais nous veillerons à ce que le texte, dans son ensemble, soit perfectible".

Pour Gérard Onesta (Verts/ALE), Vice président du Parlement et membre de la commission constitutionnelle, l'amendement 17 qu'il a déposé au nom du Groupe des Verts/ALE, est très clair : "annonce sa volonté d'user du droit nouveau d'initiative que lui conférera la Constitution pour proposer des améliorations à celle-ci".

"Nos concitoyens sont près à vivre avec ce texte comme un rapport d'étape de leur histoire commune, mais n'ont pas envie d'être pris en otage par lui pendant des décennies avec un curseur politique indéfiniment bloqué sur ce qu'était le compromis européen au début du XXIème siècle..." précise l'eurodéputé Vert français.

Pour Johannes Voggenhuber (Verts/ALE), Vice président de la commission constitutionnelle :

" La ratification de la Constitution n'est pas l'aboutissement du processus constitutionnel. Les Verts vont ouvrir la voix pour l'amélioration de la Constitution. Cette année déjà, nous allons lancer la première pétition européenne - un nouvel instrument que prévoit la Constitution - pétition pour laquelle, avec l'aide la société civile européenne, nous devons récolter au moins un million de signatures. Le jour après la ratification, nous présenterons ces signatures et demanderons l'application du "Premier amendement" de la Constitution. Par le biais de cet amendement, nous allons parfaire la démocratie européenne, créer un espace européen de sécurité sociale, de justice et de solidarité, et proposer un ordre pour la paix via une politique étrangère commune et souveraine".