HAUT DE PAGE





Gérard ONESTA
Député Vert européen,
Vice Président du Parlement européen




Les symboles européens
Carré d'Europe N°16
AUTOMNE 2003

Sans être (encore ?) un État, l'Union Européenne en a déjà bien des attributs officiels. Ces éléments d'un fédéralisme qui ne veut pas dire son nom, devraient être bientôt inscrits à la fin de la future Constitution.

Drapeau. Créé en 1955 par le Conseil de l’Europe, le drapeau européen devient celui de toutes les institutions européennes en 1985. Son cercle de 12 étoiles d'or sur fond bleu représente la solidarité et l’harmonie entre les peuples. Le nombre 12 n'est pas lié à un nombre d’États, mais est un symbole traditionnel de perfection et de plénitude (cadran d'horloge, signes du zodiaque…).

Hymne. Il s’agit du prélude du 4ème mouvement de la 9° symphonie de Ludwig Van Beethoven composé en 1822. C'est une mise en musique de "l’Ode à la joie" écrite en 1785 par le poète Friedrich Von Schiller qui exprime les idéaux de fraternité, de liberté, de paix et de solidarité. Cette musique, choisie en 1972 par le Conseil de l'Europe, devient l'hymne officiel de l'Union en 1985.

Fête. Le 9 mai 1950, Robert Schuman - ministre français des affaires étrangères - a prononcé son fameux discours pour une intégration européenne afin d'assurer paix et prospérité dans l'Europe de l'après-guerre. Sa proposition est considérée comme l'acte de naissance de notre Union, qui, depuis célèbre le 9 mai.

Devise. La solidarité dans le respect des différences, concept cher aux écologistes, est repris dans la devise de l'Union, "unie dans la diversité", qui est tirée du préambule constitutionnel : "Assurés que, unie dans sa diversité, l'Europe offre les meilleures chances de poursuivre, dans le respect des droits de chacun et dans la conscience de leurs responsabilités à l'égard des générations futures et de la planète, la grande aventure qui en fait un espace privilégié de l'espérance humaine".

Monnaie. Même s'il n'est pas encore adopté par tous les pays, c'est déjà l'Euro qui, selon le projet de Constitution, est la monnaie de l'Union.

Langue(s). Les langues officielles de l'Union sont déjà au nombre de 12 (les 11 langues de travail du Parlement + le gaélique) auquel vont s'ajouter 9 nouvelles langues après l'élargissement. On reste perplexe face à la différence de traitement entre des langues dites "minoritaires" sans statut européen, tel le catalan parlé par des millions de gens, et celles de rang officiel comme le Maltais et ses quelques dizaines de milliers de locuteurs…