HAUT DE PAGE





Gérard ONESTA
Député Vert européen,
Vice Président du Parlement européen




Brelan d'atouts
Janvier 2000 . Carré d'Europe N°1 . édito . Par Gérard Onesta

Ce sont trois cartes maîtresses que les Verts ont dorénavant dans leurs mains au niveau européen. Pour la première fois de leur (pourtant courte) histoire, les écologistes sont installés - et à haut niveau - dans chacun des trois rouages essentiels de l'Union Européenne.

"Atout Conseil" : Présents dans 5 gouvernements parmi les 15 que compte l'Union, les Verts ont investi en force ce lieu clef qu'est le Conseil des Ministres européens. Illustrations : Pendant la présidence allemande, c'est le vert Joska Fisher, Ministre des Affaires Étrangères et Vice Chancelier de RFA qui a donné l'impulsion pour que l'Europe prenne enfin en main son avenir en matière de défense. Et quand, dans quelques mois, se sera à la France de conduire les débats, lors des sommets sur les questions environnementales que présidera Dominique Voynet, autour de la table des négociations, on ne comptera pas moins d'un tiers de ministres écologistes.

"Atout Commission" : Dans cette enceinte privilégiée où s'élaborent les fameuses directives européennes, et où se fait le suivi de toute la politique continentale, siège pour la première fois une verte. Notre commissaire, Michaele Schreyer, n'a, de plus, pas hérité d'un portefeuille au rabais. La compétence des écologistes est enfin reconnue en dehors de la seule sphère environnementale, puisque - excusez du peu - c'est du Budget européen dont nous avons la charge !

"Atout Parlement" : Puissant de 48 députés issus de 12 pays, le groupe Vert/ALE est maintenant au cSur des débats dans l'hémicycle européen. Sa force se traduit par l'accession à des niveaux de responsabilité jamais atteints : Présidences de délégations interparlementaires aussi sensibles que celles en lien avec la Chine, l'Asie Centrale, ou encore la Turquie (confiée à un certain Dany&) Présidence également de l'organe en charge de toute la ruralité, la prestigieuse Commission Agricole, qui assure le suivi de la moitié du budget de l'Union.

Investir, même au plus haut niveau, l'appareil institutionnel n'aurait pourtant aucune signification si ce processus n'était pas accompagné par cette mobilisation citoyenne que l'on sent poindre chaque jour d'avantage, de réseaux en associations, de syndicats en ONG.

C'est surtout grâce à cet élan citoyen, qu'au seuil de l'an 2000, les Verts ont un "beau jeu".

Alors, avec vous, que la partie commence.