HAUT DE PAGE





Gérard ONESTA
Député Vert européen,
Vice Président du Parlement européen




Carré d'Europe N°6 – PRINTEMPS 2001 L'Europe vue d'Aquitaine
Mégajoule, mégâchis

Alors que l’Europe de la défense émerge, avec un retard criminel, du drame des Balkans, et sans trouver dans ses caisses de réels moyens pour la prévention des conflits, des milliards continuent à être engloutis sur l’autel des vanités militaires nationales. Le dernier joujou cocardier en la matière s’appelle Mégajoule, un laser surpuissant simulant des explosions nucléaires. La "Ligne d'intégration Laser", construite au Barp près de Bordeaux, sert d'étude de faisabilité pour permettre la mise au point des bombes nucléaires françaises de 2020-2040, en créant des "explosions nucléaires contrôlées en laboratoire" (sic). Des montagnes d’euros dilapidées, que sont loin de justifier les quelques applications civiles de la bête…
Dans les guerres du futur, des bombes "propres" seraient donc savamment dosées et auraient l'avantage de ne détruire "que" la vie, les constructions restant debout et aussitôt réutilisables pour peu qu’elles ne soient pas trop proches de l'impact. Il nous tarde presque d’y être !
Pourtant, l'article VI du traité de non-prolifération des armes nucléaires, signé par la France en 1998, stipule que "chacune des parties du traité s'engage à poursuivre de bonne foi des négociations sur des mesures efficaces relatives à la cessation de la course aux armements nucléaires à une date rapprochée, et au désarmement nucléaire dans le cadre d’un traité de désarmement général et complet sous un contrôle international strict et efficace".
Après avoir signé ce même traité, les Etats-Unis ont lancé un programme équivalent au Mégajoule, le NIF (National Ignition Facility). Cette hypocrisie généralisée n’est pas seulement un insupportable gâchis du budget de la recherche européenne, c’est aussi la relance de la course aux armements, donnant des raisons de plus aux pays en voie de développement pour accéder à l'arme atomique "classique", en passe de devenir l’arme des pauvres…

Stop-Mégajoule,
13, rue du Chai-des-Farines, 33000 Bordeaux.