HAUT DE PAGE





Gérard ONESTA
Député Vert européen,
Vice Président du Parlement européen




Puisque Chérif ne va pas en prison …

La décision de la cour d’appel de Toulouse de relaxer Chérif M’hamdi pour refus d’embarquement vers la Tunisie en juin 2000, et l’amende symbolique qui lui a été infligée pour son séjour irrégulier en France, est une belle victoire pour les défenseurs des droits humains.
La justice de notre pays s’honore en reconnaissant ainsi que le pouvoir tunisien est un régime totalitaire, puisque le retour d’un opposant comme Chérif dans son pays l’exposerait à de grands dangers.
Les eurodéputés Verts Hélène Flautre et Gérard Onesta sont fiers d’avoir témoigné en faveur de Chérif lors de son procès en décembre. À l'audience, Hélène a apporté un témoignage précieux sur les exactions du régime Ben Ali, qu'elle a pu constater lors de ses nombreux voyages en Tunisie, notamment en compagnie de l'opposant Taoufik Ben Brik. Gérard, pour sa part, a plaidé pour que le tribunal inscrive tout de suite en droit positif l'article de la Charte des droits fondamentaux de l'Union, ratifiée quelques jours auparavant, et qui proclame que "nul ne peut être éloigné, expulsé ou extradé vers un État où il existe un risque sérieux qu'il soit soumis à la peine de mort, à la torture ou à d'autres peines ou traitements inhumains ou dégradants".
Cette décision de justice va maintenant pouvoir faire jurisprudence en faveur de tous les combattants pour le respect des droits humains en Europe, dont le droit d’asile.
Souhaitons maintenant que la régularisation de Chérif M’hamdi par la France qui, par ce jugement, s’affirme comme une terre de protection, ne soit qu’une formalité…

"Laisser passer les sans papier"
1570, route de Vignarnaud, 82000 Montauban
Tél. : 05 63 20 16 20
Fax : 05 63 20 50 67