HAUT DE PAGE






Gérard ONESTA
Député Vert européen,
Vice Président du Parlement européen




COMMUNIQUÉ DE PRESSE
Strasbourg, le 16 décembre 2008
Création d'un nouveau statut des assistants parlementaires européens

Les Verts se sont battus pour la reconnaissance officielle d'un statut d'assistant parlementaire

Les députés européens viennent de voter en faveur de la création d'une nouvelle catégorie de personnel spécifique au Parlement européen, les assistants parlementaires.

S'exprimant juste après le vote, Monica Frassoni, Présidente du Groupe des Verts/ALE, rapporteur fictif sur ce dossier et Gérard Onesta, vice président du PE en charge du dossier depuis des années ont estimé que:

"Ce vote est le résultat d'un travail qui aura duré près de 10 années et pour lequel les Verts auront mené une bataille sans relâche.

Après toutes ces années d'effort, il était nécessaire de faire coïncider les déclarations vertueuses du Parlement européen en matière sociale avec ses propres pratiques. C'est un exemple intéressant à suivre pour les autres parlements nationaux.

Ces collaborateurs auront désormais des contrats directement passés avec le Parlement afin d'assurer la transparence et la non-discrimination. L'institution prendra en charge leur rémunération, leur couverture sociale et maladie ainsi que le paiement des prestations aux régimes des retraites et les allocations d'invalidité.

Le système actuel se prêtait à de nombreuses irrégularités. Il fallait impérativement réagir en mettant de côté ceux d'une part qui ne souhaitaient pas de règlementation permettant plus de transparence et d'autre part le Conseil et la Commission qui, ne comprenant pas la nature du travail des assistants, voulaient les assimiler à des fonctionnaires européens avec des possibilités de contrôle qui auraient pu limiter le choix des parlementaires, chose bien sûr inacceptable pour ces derniers.

La Commission voulait également déterminer le budget du Parlement européen en la matière, cela n'a pas été accepté par les eurodéputés".