HAUT DE PAGE







Gérard ONESTA
Député Vert européen,
Vice Président du Parlement européen




Carré d'Europe N°7 – ETE 2001 L'Europe vue de Midi-Pyrénées
Prime au courage

En mai dernier, le Tribunal des Prud'hommes a donné raison à Rémi Millet. Ce jeune homme avait défrayé la chronique l'année dernière pour avoir été licencié d'un Mac Do de la région. Il avait eu la "faiblesse" de donner, sur ses propres points repas, des hamburgers à une femme qui avait faim (lire l'interview «Les restos des sans-coeur»).
Afin de transformer ce bel essai, Rémi vient de créer une association, "C Prime" (pour réagir avant la "D-prime" !) qui se définit comme une coordination citoyenne pour le respect des jeunes salariés en Europe. "L'objectif est d'être un relais entre les jeunes en difficulté, et les associations et syndicats qui défendent les salariés" déclare Rémi. "Il n'est pas question de prendre la place des syndicats. Ils font leur travail et le font bien. Mais les jeunes en situation difficile ou précaire appréhendent le contact avec les structures chargées de les défendre. Certainement plus par crainte de l'employeur que du syndicat lui-même". Concrètement ? "Nous voudrions, par exemple, créer des lieux de rencontre dans les lycées, les facs… où les jeunes pourraient venir échanger leur vécu, ou s'informer auprès de gens de leur âge qui ont eu des expériences heureuses ou non dans le monde de l'entreprise."
L'association, forte de la médiatisation que Rémi a su entretenir, voudrait enfin sensibiliser les pouvoirs publics européens et français sur la complexité, pour les jeunes, d'affronter "la jungle du travail". Rémi souhaite que la galère qu'il vient de vivre soit épargnée à d'autres : "En fait, je veux créer une structure comme celle qui aurait dû exister et qui m'aurait vraiment été utile pendant l'année qui vient de s'écouler".

Rémi Millet : 06 71 66 97 73