HAUT DE PAGE





Gérard ONESTA
Député Vert européen,
Vice Président du Parlement européen




Carré d'Europe N°10 – PRINTEMPS 2002 L'Europe vue de l'Hémicycle
Erika ? Eurêka !

Etrange clin d'œil du calendrier. C'est en effet le 12 décembre dernier, deuxième anniversaire du triste jour où l’Erika se brisait au large des côtes françaises, que le Parlement Européen a adopté une première série de mesures pour briser l'inéluctabilité du saccage de nos mers. Loin d’être un simple naufrage de plus, l'Erika fut celui de trop, et, pour l'Union, la goutte de mazout qui fit déborder le vase législatif ! Dans une inédite course contre la montre, la Commission Européenne produisait, en l’espace d’un trimestre, trois textes destinés à renforcer la sécurité maritime. Yves Pietrasanta, eurodéputé Vert et rapporteur sur ce dossier, a souligné la grande qualité de ce paquet de mesures, baptisé "Erika I". Après deux ans de tangage dans les eaux agitées des lobbies, les bases d’une véritable réforme du transport maritime dans nos eaux semblent donc jetées. Ainsi, les sociétés de classification verront leurs "relations clientèle" surveillées de près, et devront répondre à un cahier des charges plus strict. Les contrôles effectués dans les ports communautaires seront renforcés et plus fréquents. Yves a pourtant regretté l'absence d'un corps unifié de garde-côtes européens, et qu'il faille attendre 2015 pour que les derniers pétroliers à simple coque soient retirés du marché.
Dans le sillage d'Erika I, la Commission a présenté un nouveau convoi de mesures : le "Paquet Erika II". En cours d’examen au Parlement et au Conseil, Erika II compte trois textes prometteurs : création d’une agence de la sécurité maritime (dont le siège pourrait être en France) - mise en place d’un fonds d'un milliard d’euros pour une indemnisation rapide et efficace des victimes de marées noires - instauration d’un système de suivi du trafic maritime le long de nos côtes. Yves a défendu l’installation de telles "boîtes noires" et de "transpondeurs", afin de déceler rapidement, et à distance, les navires dangereux.

Des boîtes noires pour que nos marées ne le soient plus ?

Yves Pietrasanta
Tél. : + 32 2 284 54 75
e-mail :
ypietrasanta@europarl.eu.int