HAUT DE PAGE











Gérard ONESTA
Député Vert européen,
Vice Président du Parlement européen




Carré d'Europe N°1 – HIVER 1999-2000 L'Europe vue de Midi-Pyrénées
Qui veut la peau de l'ours ?

Coups de griffes dans les Pyrénées. L’ours brun avait presque disparu de nos montagnes, quand l’Union européenne et l’Etat ont décidé de mettre en place un programme pour le sauver et en réintroduire quelques-uns, depuis la Slovénie. Mais la bête est un prédateur (quelle découverte !), et une soixantaine de brebis lui ont servi de repas. D’où les manifestations hostiles à la réintroduction de la part d’éleveurs et de certains élus. Pourtant, chez nos voisins, pastoralisme et ours cohabitent très bien, par exemple dans les Abruzzes italiennes, ou la chaîne cantabrique en Espagne. Ces régions ont su valoriser la présence symbole de l’ours et créer des emplois dans le tourisme. Pourquoi ne pas faire de même dans nos Pyrénées ? Des moyens de prévention (chiens de garde patou…) existent pour les éleveurs que l’Europe peut aussi aider en cas de situation difficile.
Au-delà de la valeur ajoutée pour l’économie, et du rôle de "marqueur" de la qualité écologique des territoires, l’ours est aussi une part essentielle de notre imaginaire collectif, en peuplant nos mythes, nos fables et nos rêves de gosse.
Que serait l’Europe sans ses ours, ses loups et ses cigognes ?