HAUT DE PAGE








Gérard ONESTA
Député Vert européen,
Vice Président du Parlement européen




Les élèves plaident au Parlement européen
Ouest France – dimanche 25 juin 2006

A Bruxelles, les élèves ont remis leur plaidoyer à Gérard Onesta, vice-président du Parlement européen, et Anne Laperrouze, députée, en présence de Christian Garrigues, responsable du bureau parisien du Parlement européen.

Les élèves de Châteaubriant (44) avaient accueilli Nicolas Vanier à Moscou. Ils étaient cette semaine au Parlement européen, à Bruxelles.

Après Moscou, Bruxelles. Les élèves de seconde D du lycée Saint-Joseph de Chateaubriant (Loire-Atlantique) sont allés au bout de leur rêve, en gagnant le concours organisé par dimanche Ouest-France. Il y a trois mois, ils accueillaient sur la Place rouge, à Moscou, Nicolas Vanier et ses chiens de traîneau qui bouclaient un périple de 8 000 km à travers le Grand nord sibérien. Cette semaine, une délégation de la classe gagnante a passé deux jours à Bruxelles. Les élèves avaient rendez-vous avec le Français Gérard Onesta, vice-président du Parlement européen, pour lui présenter leur « plaidoyer pour contribuer à sauver la planète », cinq propositions concrètes et un appel aux dirigeants du monde. Au mois de janvier dernier, le jury avait été séduit par ce travail. Aujourd'hui, il trouve une belle concrétisation. « Nous ne voulons pas que les choses s'arrêtent là, que nos propositions n'aient pas de suite, tout ce travail doit déboucher sur du concret » ont expliqué Laura Poulain, Simon Lalloué, Rémi Denieul, Élise Hué, Charlène Guérin.

A Bruxelles, les élèves souhaitaient être écoutés. Ils ont été servis. « Votre texte parle au coeur. Vous avez une génération d'avance, leur a lancé Gérard Onesta, à votre âge, nous n'avions pas conscience des dangers qui guettent la planète. Continuez, engagez-vous, prenez-les choses en main ». Question de Rémi : « Mais c'est vous, les politiques, qui avez le pouvoir de décision, c'est vous qui pouvez changer les choses ! » Réponse de Gérard Onesta : « À chaque fois que nous prenons une décision, dans n'importe quel domaine, nous devons réfléchir à son impact sur l'environnement, c'est comme cela qu'on sauvera la planète. Mais attention, vous allez rencontrer beaucoup de politiques qui seront très heureux de vous écouter. Exigez des actes, ne vous contentez pas de promesses. Et n'oubliez pas, ce sont les citoyens qui élisent les politiques, ils ont donc bien le dernier mot ! » Gérard Onesta s'est engagé à défendre la charte auprès du président du Parlement européen et à aider les élèves. Ces derniers ont déjà lancé la mise en oeuvre de leurs propositions : des contacts vont être pris avec des maires pour mettre en place un « passeport ADN, comme avenir de notre planète » » qui sera remis aux citoyens ayant mené des actions concrètes pour l'environnement ; plusieurs établissements scolaires vont organiser des tournois sportifs qui permettront de financer des actions de sauvegarde d'espèces menacées ; les élèves vont demander à rencontrer les candidats à la présidentielle de 2007 ; ils viennent aussi d'organiser une première opération nichoirs avec des classes primaires ; enfin, ont lancé une campagne de sensibilisation sur l'eau douce partout menacée. A Châteaubriant, les graines ont germé.

François-Xavier LEFRANC.