HAUT DE PAGE





Gérard ONESTA
Député Vert européen,
Vice Président du Parlement européen




Carré d'Europe N°11 – ETE 2001 L'Europe vue de l'Hémicycle
Et bien cherchez maintenant ...

L'adoption finale du 6e Programme Cadre européen pour la recherche (17,5 millards d’Euros pour la période 2002/2006) est en vue. En mai, la 2ème lecture a permis à l’eurodéputé Vert Yves Piétrasanta, chargé du dossier, de pointer les avancées engrangées par son groupe : au premier rang, on trouve une augmentation considérable du budget en faveur du développement durable, notamment pour la lutte contre les changements climatiques (porté à 2,12 milliards d'Euros !). À noter aussi le soutien à la recherche fondamentale, et la mention "encourager une pensée critique chez les scientifiques" en guise de poil à gratter les méninges des nucléocrates. Yves est satisfait de voir que le domaine de la médecine n'est plus limité aux biotechnologies et à la génomique, ce qui permet d'inclure entre autres dans les priorités de recherche, les allergies et médecines alternatives. Autre succès budgétaire, avec 80 millions d'Euros débloqués en faveur des alternatives aux tests sur animaux, la Commission s'engageant même au respect du protocole d'Amsterdam sur le bien-être animal. En matière énergétique, même s'il fut encore impossible de pousser l'Union à renoncer à l'atome, il faut saluer que le budget consacré aux études sur les énergies renouvelables (en augmentation de 15% avec 810 millions d’euros) se rapproche de celui de la recherche nucléaire (1200 millions). Enfin, les Verts ont obtenu une forte augmentation des montants de la coopération internationale, avec mention explicite des budgets réservés aux pays en voie de développement (600 millions d'Euros). Cependant, sur les problèmes éthiques, les écologistes restent toujours très isolés : leurs amendements appelant à rejeter par précaution les recherches en matière de modification génétique et de clonage humain n'ont pas été retenus en plénière. Il a fallu, là, se contenter d'une "déclaration de bonnes intentions" de la part de la Commission et du Conseil. À suivre…

Yves Piétrasanta :
Tél. : + 32 2 284 74 75
e-mail :
ypietrasanta@europarl.eu.int