HAUT DE PAGE







Gérard ONESTA
Député Vert européen,
Vice Président du Parlement européen




Carré d'Europe N°9 – HIVER 2001-2002 L'Europe vue d'Aquitaine
Méandres et remous

Un des dossiers chauds du grand Sud-Ouest est le transport des pièces du futur Airbus A380 entre Bordeaux et Toulouse. Carré d’Europe retranscrit régulièrement les débats et les initiatives pour proposer une alternative à la route grand gabarit.
Il ne faudrait pourtant pas se concentrer sur les seuls dégâts qu'occasionnerait la partie routière du trajet. En effet, entre Bordeaux et Langon, ce sont des barges fluviales de 14 mètres de large et de 60 mètres de long qui devraient acheminer les pièces avant qu'elles ne soient chargées sur des camions. Et sur le fleuve aussi les obstacles ne manquent pas, à commencer par 5 ponts. Les éventuels dégâts sur les piles de ce ceux-ci (trois ponts sont de vénérables centenaires) ou sur les berges, occasionnés par les remous des immenses barges, ne sont pour l’instant pas pris en compte par les promoteurs du projet. Le fleuve a aussi ses caprices avec des crues puissantes interdisant toute navigabilité, et est soumis à des marées encore très sensibles dans cette partie de l'estuaire. Les méandres importants sur les 35 kilomètres du trajet ne font qu’accentuer les difficultés de navigabilité.
Face à tous ces obstacles, qui a dit que le dirigeable n’était pas une alternative crédible ? Même EADS y croit ! L’hebdomadaire "Le Point" nous apprend dans son numéro du 16 novembre 2001 que la société mère de l'A380 a un projet de dirigeable - baptisé FIRST - pour le transport des charges lourdes (100 à 400 tonnes sur 400 à 6000 kilomètres) qui retient toute l’attention du ministère de la Défense. On comprend peut-être mieux qu'EADS ne se précipite pas pour valider le projet concurrent de Cargolifter, en voie de finalisation…
Voici d'ailleurs quelques éléments techniques concernant le dirigeable de Cargolifter, tels qu'ils ont été présentés au Parlement Européen par les dirigeants de cette entreprise, à l'invitation des eurodéputés Verts Gérard Onesta et Marie Anne Isler-Béguin :

Fiche technique de "l'alternative hélium" :
- Nom : CL 160
- Type : Dirigeable à enveloppe semi rigide
- Longueur du ballon : 260 mètres
- Diamètre du ballon : 65 mètres
- Volume du ballon : 550 000 m3
- Gaz contenu dans le ballon : Hélium (absolument ininflammable !)
- Surface du ballon : Grande comme 2 terrains de foot (pouvant être tapissée de capteurs solaires pour alimentation en énergie)
- Altitude maximale de croisière : 2000 mètres
- Vitesse moyenne de croisière : 90 km/h
- Capacité de transport : 160 tonnes (ou un volume de 8 X 8 X 50 mètres)
- Propulsion : Turbines à gaz de 6 mètres de diamètre. Possibilité de propulsion solaire dans le futur.
- Taille du terrain pour le chargement et le déchargement du fret : 80 m X 80 m. Ce terrain ne nécessite aucun aménagement préalable, et doit être simplement "à peu près" horizontal.
- Temps total pour le déchargement : 2 heures (le dirigeable étant stationné à 100 mètres d'altitude).
- Livraison du CL 160 prototype : 2003/2004 (à comparer au calendrier théorique annoncé par EADS : premiers transports par route à la fin 2003, si les opposants au tracé ne bloquent pas celui-ci par de longs recours juridiques, ET si la situation précaire de l'aéronautique internationale ne provoque pas le report de la production de l'avion…)
- Date de production en série du dirigeable : 2004/2005
- Capacité de production : Un dirigeable tous les trois mois.
- Marchés visés : Transport d'énormes pièces industrielles (notamment pour les installations en mer)
- Fret civil ou militaire - Équipements humanitaires lourds dans zones sinistrées (un accord de partenariat a déjà été passé avec l'ONU)
- Volume du hangar pour l’entretien du CL 160 : 5,5 millions de m3. Ce hangar (qui pourrait contenir une douzaine d'A380) est déjà opérationnel, et est le site industriel le plus visité d'Allemagne.
- Gain de temps par apport à un transport conventionnel : pouvant atteindre jusqu'à 90 %
- Réduction du coût par apport à un transport conventionnel : pouvant attendre jusqu'à 65 %
- Puissance financière : La société Cargolifter, fondée en 1996, fait partie des 100 plus grosses valeurs cotées à la bourse de Francfort (…on précise ça pour rassurer même les capitalistes !)
- Concurrents : Le Skycat Britannique (le plus sérieux), l'Aerofcaft (Américain), la Hamilton Airship (Sud-Africain), l'AVEA (Français) et le FIRST (d'EADS).

Pour plus de renseignements
www.cargolifter.com

Permanence de Gérard Onesta
4 Place Sainte Claire, 81000 Albi
Tél : 05 63 38 53 96
Fax : 05 63 38 53 97