HAUT DE PAGE







Gérard ONESTA
Député Vert européen,
Vice Président du Parlement européen




Carré d'Europe N°9 – PRINTEMPS 2002 L'Europe vue de l'Hémicycle
Strasbourg a entendu l'explosion de Toulouse

Puisque le risque zéro est impossible,
alors la cohabitation entre une bombe et une population
est également impossible.

L'ampleur du résultat du vote a fait écho à l'émotion provoquée par l’explosion de l’usine chimique à Toulouse. Par 541 voix pour, 1 contre et 17 abstentions, le Parlement européen a, le 3 octobre, adopté une résolution qui marque une rupture historique avec la logique de "gestion du risque" pour privilégier "l’éloignement du risque". Le replâtrage des directives "Seveso" ayant, hélas, montré ses limites.
Car si l’Union a compétence législative pour la protection des populations, il aura malheureusement fallu ce drame pour que le Parlement Européen suive les écologistes d’une manière aussi claire.
Par ce texte, rédigé, pour l'essentiel, par Gérard Onesta, eurodéputé Vert toulousain, le Parlement s’est ainsi prononcé pour des mesures de sauvegarde des emplois, et de solidarité avec le Tiers monde, et s'est interrogé sur l’utilité réelle de certains produits. Il y est par ailleurs dit que la responsabilité juridique des autorités et des industriels doit être mieux définie et renforcée, et que ces derniers doivent payer pour les dégâts. L'urbanisme doit aussi être revu autour des sites à risques - y compris de façon rétroactive - et en incluant la dimension fiscale. En parallèle, doivent être immédiatement renforcées, les structures de prévention, d'information et d'alerte, et durcies les normes relatives aux rejets. Tout cela passe par le recrutement massif d’inspecteurs, qualifiés et formés de façon homogène dans toute l'Europe, et le déploiement de moyens financiers pour faire face à ce chantier immense.
Si cet ensemble cohérent des mesures voté par les représentants des citoyens européens, ne sont pas rapidement concrétisées, alors la Commission Européenne - qui, seule, a le pouvoir d'initiative législative - sera comptable des victimes de la prochaine catastrophe.

Résolution votée par le Parlement Européen au sujet de l'explosion de Toulouse
Lire aussi «
Des sous !» sur les financements européens