HAUT DE PAGE












Gérard ONESTA
Député Vert européen,
Vice Président du Parlement européen




Carré d'Europe N°2 – Printemps 2000 L'Europe vue d'Aquitaine
Arrêtons le massacre

Tous les ans, en février, des dauphins viennent s'échouer sur les plages d’Aquitaine. Suicide collectif ? Parasites cérébraux qui détruisent leur sonar ? La vérité est ailleurs. En effet, dans le golfe de Gascogne, il n'y a pas que des petits bateaux de pêche artisanale, il y en a aussi de gros : les bateaux pélagiques.
En tirant un même filet à deux bateaux, ces industriels pratiquent la pêche la moins sélective et la plus dévastatrice qui soit. Et ils savent très bien qu'ils vont ramasser dans leurs filets beaucoup de dauphins. La mort des dauphins n’est que la partie émergée d'un iceberg qui se nomme rentabilité à tout prix.
Depuis plusieurs années, les écologistes et l'association de pêcheurs basques ITSAS GEROA demandent l'adoption d'un moratoire pour l'utilisation de chaluts pélagiques dans les eaux communautaires de Gascogne au sud du 46e parallèle nord, jusqu'à ce que des études indépendantes démontrent que le renouvellement des stocks de poissons permet une exploitation durable.
L'association ITSAS GEROA veut mobiliser tous les pêcheurs du golfe de Gascogne pour réclamer ce moratoire et défendre une pêche respectueuse des espèces. Ils se battent aussi pour préserver leur métier mis en danger par ces grandes embarcations.
Début mars, une réunion a regroupé des pêcheurs du pays basque français et espagnol, des Asturies, de la Galice et du Portugal. Ils ont dénoncé la pêche industrielle et la situation catastrophique des stocks de poisson dans cette région. Ils veulent aussi s'organiser pour porter leurs revendications au niveau européen. "C'est une union historique" a confirmé Robert Alvarez, président de l'association ITSAS GEROA.
Yves Pietrasanta, eurodéputé Vert, membre de la commission Pêche au Parlement européen a relayé les revendications des pécheurs devant le Parlement pour l’obtention d’un moratoire, afin que les dauphins ne soient plus les victimes de la mondialisation et de la concurrence sauvage.

Association ITSAS GEROA
Robert ALVAREZ
40 rue François Bibal, 64500 St-Jean-de-Luz
Tél. et Fax : 05 59 26 29 06