HAUT DE PAGE







Gérard ONESTA
Député Vert européen,
Vice Président du Parlement européen




Carré d'Europe N°3 – ETE 2000 L'Europe vue de Midi-Pyrénées
Syndicat en sursis ?

Dans Carré d'Europe N°2, (lire «OGM destroy») nous avions rencontré Raymond Fabrègues, porte-parole de la Confédération paysanne de l’Aveyron. Il avait évoqué une possible mise en examen du syndicat paysan "en tant que personne morale", suite à la destruction d’une parcelle de maïs transgénique près de Rodez. Prévision hélas ! vérifiée début juin.
Cette poursuite judiciaire crée un dangereux précédent en Europe car elle constitue une atteinte caractérisée à la liberté des syndicats, qui risque, à terme, d'être réduite à son strict minimum !
Cette tentative de criminalisation peut être fatale pour ces organisations. Elle peut les museler en les asphyxiant financièrementpar de lourdes amendes, et en les obligeant de facto à mettre la clef sous la porte. Il devient urgent de mettre en place une véritable Europe sociale et environnementale, pour que soit préservée la liberté syndicale, et pour que les syndicats puissent jouer leur rôle indispensable de contre-poids à la mondialisation libérale. Les OGM sont rejetés par une majorité des citoyens, mais aussi de députés européens (voir éditorial).
Ne laissons pas les multinationales dicter leur loi.