HAUT DE PAGE







Gérard ONESTA
Député Vert européen,
Vice Président du Parlement européen




Carré d'Europe N°8 – AUTOMNE 2001 L'Europe vue d'Aquitaine
Retour de flamme

Bonnes nouvelles pour les inculpés de Fumel (Lot-et-Garonne).
Petit historique : c'était en 1999 (lire «
Fumée noire sur Fumel»), un groupe de chômeurs, militants d'AC!, décidait de "mettre aux normes" l'incinérateur de Fumel en coupant des câbles d'alimentation et en démontant la porte du four. Ils voulaient stopper un scandale écologique et rappeler que de nombreux emplois pouvaient être créés en développant le tri, le recyclage et d'autres procédés de transformation des déchets. Après cette action, un militant avait fait un mois de prison, et 14 autres sont toujours inculpés et sous contrôlejudiciaire strict. Un élan de solidarité s'était alors organisé autour d'un comité de soutien.
Ces gens, précurseurs de la désobéissance civile - leur action a eu lieu quelques semaines avant le démontage du Mac Do de Millau - ont été frappés de sanctions si disproportionnées qu'elles en sont inadmissibles.
Quant à l'incinérateur, lui, il est toujours arrêté.
Première bonne nouvelle : une enquête, demandée au préfet par Dominique Voynet alors ministre de l'Environnement, montre que si l'incinérateur ne redémarre pas, ce n'est en rien à cause des dégâts minimes provoqués par les chômeurs, mais bien en raison del'obsolescence et de la dangerosité du site. Et les nouvelles normes qui sont en cours d'élaboration au niveau européen ne vont rien arranger à l'affaire ! Les millions de francs nécessaires à son éventuel redémarrage ne seraient-ils pas mieux utilisés dans le cadre d'un vrai développement soutenable, tant vanté dans l'hémicycle strasbourgeois ?
Deuxième bonne nouvelle : une commission rogatoire ordonnée par le juge d'instruction vient de lui être remise. Elle serait très en défaveur du syndicat intercommunal. Elle pourrait déboucher sur des mises en examen, ou au moins sur la mise en cause d'une administration jugée trop laxiste.Et si la délinquance n'était pas où l'on croyait ?…
À suivre.

Contact et dons : Comité de soutiens aux inculpés de Fumel
31, rue des Gras, 63000 Clermont-Ferrand.
Chèque à l'ordre de Jean-Michel Duclos, avec mention au dos du chèque : "Soutien Fumel".
Pour plus d'information : Jean-Michel Duclos
Tél : 04 73 36 66 44